4 idées d’animations en piscine publique pour diversifier votre offre

15 juin 2017
Marketing & ventes

Aujourd’hui, le public ne vient plus dans une piscine municipale simplement pour nager. La natation reste la principale activité, c’est vrai, mais de nombreuses piscines publiques développent d’autres animations… pour attirer une nouvelle clientèle et développer leur chiffre d’affaires ! On a sélectionné 4 idées originales d’animations pour les piscines publiques. Prêts à vous jeter à l’eau cet été ?

public-pool-activities-696x464.jpg

Le terme de piscine publique ne se limite plus aux bassins sportifs. Aujourd’hui, de nombreuses collectivités se lancent dans de grands projets de rénovation pour créer des bassins plus ludiques ou plus orientés bien-être. L’idée est à la fois de moderniser les piscines, pour faire face à la concurrence grandissante des établissements privés, et de capter un nouveau public en diversifiant l’offre, permettant ainsi d’attirer par exemple des touristes. Thierry Prat, responsable des piscines de Rennes, nous parlait justement de cette diversification lors du salon Piscine Global Europe.

Bien-être, santé, loisirs : voyons ce que l’eau nous réserve…

L’aquayoga, nouvelle tendance des piscines publiques ?

Après l’aquafitness, l’aquayoga est une nouvelle activité de bien-être déjà bien développée en Grande-Bretagne, dans la piscine publique de Londres notamment, et proposée aussi à Paris à l’Atelier Mood. Le yoga, c’est l’activité détente par excellence. Et pour la relaxation, les bienfaits de l’eau ne sont plus à démontrer. L’idée est donc d’associer les deux pour offrir aux publics des séances de détente ultime. Les postures de yoga ont été adaptées au milieu aquatique pour travailler l’équilibre, le renforcement musculaire et la respiration. À Londres, cette nouvelle activité a d’ailleurs beaucoup de succès auprès des futures mamans en quête de relaxation.

À lire également : Le marché du bien-être en (forte) croissance

Regarder un film… les pieds dans l’eau

Le 18 septembre 2016, les Strasbourgeois ont littéralement plongé dans le film Les Dents de la Mer. Confortablement installés dans des bouées géantes, ils ont pu visionner ce célèbre film frisson dans la piscine des Bains municipaux. L’événement s’est produit dans le cadre du Festival du Film Fantastique de Strasbourg en association avec la ville. Face à l’énorme succès de cette séance les pieds dans l’eau, la ville de Strasbourg a décidé de reproduire l’expérience. Il faut dire aussi que ce ne sont pas les films sur les requins qui manquent… à moins que vous ne préfériez mettre en avant des films autour de la piscine ?

Et que ça glisse : pentagliss et toboggan

Installer un pentagliss comme animation dans une piscine publique, c’est parfait pour glisser sur une tendance, et conquérir un large public. S’il est vrai que nous sommes plus habitués à les voir dans les centres aquatiques privés, les pentagliss s’installent de plus en plus dans les piscines municipales comme dans celle de Commentry, en France. Son pentagliss, ouvert pendant la saison estivale, permet d’attirer un public de tout âge.

De la plongée… dans une piscine publique ?

Oui, cela se fait, et c’est même une bonne idée… Car tout le monde n’a pas la chance d’habiter près des côtes. Certaines piscines municipales, comme la piscine De Heerenduinen à Amsterdam aux Pays-Bas, donnent la possibilité au public de prendre des cours de plongée, voire de passer leur diplôme dans un bassin. Cela permet de découvrir le langage subaquatique, le matériel ainsi que son fonctionnement dans un milieu protégé avant de se jeter à l’eau, en mer ou dans l’océan. L’activité, encadrée par des moniteurs diplômés, est accessible dès 8 ans.

Dans son interview, Thierry Prat nous confiait qu’il venait surtout pour « s’enrichir des nouveautés qui viennent sur le territoire (…) français et européen ». Alors, pour également vous inspirer et échanger sur les nouvelles animations en piscine publique, on vous attend sur le prochain salon Piscine Global Europe !

Crédit photo : Fotolia

Partager cette page :