06-09-2014 Études de marché

Joëlle PULINX FPP: « Nous sommes toujours sur un marché tendu, même si les Français continuent à rêver de piscine ! »

Paragraphes
Ckeditor

La France est le deuxième marché mondial pour les piscines : 1,7 millions de piscines. Pourquoi cette performance nationale ? Quelle est la tendance des ventes ? Comment une fédération peut-elle aider tous les acteurs de son marché ?

Réponses avec Joëlle PULINX de la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP).

Après un parcours professionnel plutôt juridique et diversifié, notamment conseiller technique à la commission de la sécurité des consommateurs, avec le pilotage de campagnes de prévention des risques dans les piscines (entre autre), elle est aujourd’hui déléguée générale de la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP).

Sa mission, et celle de la FPP: promouvoir la profession, ses acteurs, son produit, professionnaliser le secteur, défendre les intérêts et l’image des professionnels devant les pouvoirs publics et les décideurs, tant au niveau national qu’au niveau européen, et surtout informer et servir les adhérents de la FPP.

Bonjour Joëlle PULINX !

Pourquoi le Français veut-il une piscine dans son jardin plus que son voisin européen ?

Joëlle PULINX : Avec ses nombreuses côtes, la France a une réelle culture de l’eau, contrairement à d’autres pays européens. Pendant la période  des vacances, les Français se déplacent très souvent vers le littoral pour pouvoir se baigner et profiter des loisirs de l’eau.

Selon une étude commandée par la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP), les Français aiment la piscine pour le rapprochement familial, le bien-être, pour la santé, pour faire du sport… La piscine c’est également la convivialité au jardin pour recevoir sa famille et ses amis…

Le marché français a connu un rebond sur cette fin d’année 2013 par rapport à N-1, +18% de livraisons, + 22% de ventes, +7% de CA, +48 000 bassins en 2013, ce sursaut a-t-il une explication ?

Joëlle PULINX : Ce sont des chiffres conjoncturels, Ils ne doivent pas nous faire oublier que nous sommes toujours sur un marché tendu, même si les Français continuent à rêver de piscine !  4 Français sur 10 aimeraient en avoir une… mais la pression fiscale, la conjoncture française et européenne ne les aident pas à réaliser leur rêve. Il y a eu un sursaut sur cette fin d’année 2013, cependant cette année accuse un recul global de – 5%.

Cette embellie fin 2013 se confirme-t-elle cette année ?

Joëlle PULINX : Oui, le sursaut s’est confirmé, avec un bon baromètre des ventes favorable jusqu’à fin juin. Mais nous sommes également tributaires de la météo, et les mois de juillet et août ont été difficiles !

Le consommateur est toujours un peu réticent face à la technicité d’une piscine, quelles sont ses préoccupations?

Joëlle PULINX : Il veut une piscine avec une température agréable et qui, dans la mesure du possible, s’entretienne automatiquement.

L’idée c’est d’avoir une piscine plus petite mieux équipée afin d’avoir un confort d’utilisation optimal.

Pour répondre à cela, la profession lance une campagne en communiquant vers les consommateurs ?

 Joëlle PULINX : Oui, la FPP a mis en place plusieurs outils à destination du client final.

Parmi les derniers outils crées, nous avons le blog Propiscines , une page Facebook et un compte Twitter (@propiscines) et, bien sûr, nous proposons également un site internet complet avec des fiches pratiques pour les utilisateurs de piscine sur l’entretien, la rénovation, le choix de sa piscine, de son abri, etc.

On peut aussi retrouver sur ce site l’annuaire des professionnels adhérents FPP et l’annuaire des professionnel PROPISCINES, le label qualité de la profession.

Justement Joëlle, la FPP a mis en place ce label qualitatif, résumez-nous la charte à laquelle il répond.

  Joëlle PULINX : Il s’agit d’une charte à destination des consommateurs, signée par des professionnels impliquant pour eux plusieurs conditions :

  • avoir une entreprise qui est sur le marché de la piscine depuis plus de trois ans ;
  • fournir à la Fédération des attestations d’assurance décennale et de responsabilité civile ;
  • envoyer à la Fédération des attestations de formation, et participer à un module de formation dispensé par la Fédération.

Le professionnel s’engage?

 Joëlle PULINX : oui!

  • Des engagements pour l’information et les services client
  • Des engagements dans le domaine de la sécurité
  • Des engagements dans le domaine de la préservation environnementale
  • Des engagement d’assurance
  • Des engagements professionnels, respect des normes…
  • A ce jour, 250 sociétés ont signé ce label.

Pour résumer Joëlle, quel est le profil type du piscinier idéal?

 Joëlle PULINX : Le piscinier idéal c’est celui qui sert correctement son client, « qui fait ce qu’il dit et qui dit ce qu’il fait », qui est adhérent à la fédération et bien sur signataire PROPISCINES.

Merci Joëlle, on se donne rendez-vous « au bord du grand bassin » PISCINE GLOBAL 2014!

Plus d’info sur www.propiscines.fr
Mais aussi sur leblogpropiscines.fr
Rejoignez la page Facebook de propiscines en cliquant ici

Paragraphes
Ckeditor

PARTENAIRE OFFICIEL